Denis Sauvé

Denis Sauvé

Lauréat du Prix Huguette-Parent 2013

Qui suis-je ?

Je suis la somme de tout ce que j’ai été et de ce que je suis : un être en devenir, un être qui aspire à être ! Je suis un être humain qui aime, un être qui pense. J’écris, donc je suis.

Né à Hawkesbury dans un milieu défavorisé, je suis fier de ma langue, fier de ma race. Après avoir étudié l’histoire et le français à l’université d’Ottawa, j’ai obtenu un baccalauréat en éducation. J’ai ensuite commencé à enseigner à Sudbury, puis à Hawkesbury et enfin à Alexandria. Marié, père et grand-père choyé, je suis aujourd’hui un enseignant à la retraite qui a laissé sa place…

J’aime ce que je suis devenu avec le temps, et j’en suis fier. J’aime l’instant présent, ce que je fais ici et maintenant. L’écriture me donne le goût de me raconter… écrire à deux, c’est encore mieux ! Ce qui réunit Jean-Claude Larocque et moi, c’est une profonde amitié, c’est une passion commune et partagée. L’écriture me donne des ailes !

Publications au sein de la collection 14/18

John et le Règlement 17, 2014 – Prix de la Toronto French School 2014

Étienne Brûlé. Le fils de Champlain (Tome 1), 2010 – Finaliste au Prix du livre d’enfant Trillium 2010 et Finaliste au Prix littéraire Le Droit – Jeunesse 2010

Étienne Brûlé. Le fils des Hurons (Tome 2), 2010

Étienne Brûlé. Le fils sacrifié (Tome 3), 2011

Rencontre avec Denis Sauvé

5 questions à Denis Sauvé

  1. Le métier que vous vouliez exercer lorsque vous étiez adolescent ?
    Je voulais devenir un archéologue, un peu à la Indiana Jones…
  2. La matière que vous préfériez à l’école ?
    L’histoire, et particulièrement l’histoire de l’Antiquité. Les grandes civilisations me fascinaient et me fascinent toujours.
  3. Ce que vous aimez dans l’écriture ?
    J’aime raconter des histoires. J’aime le pouvoir des mots. C’est plus puissant que la parole… Les paroles s’envolent, les écrits restent !
  4. Un endroit de prédilection pour écrire ?
    Un coin de travail où je suis seul. Toutefois, je fuis le silence comme la peste. Il me faut de la musique de fond pour vraiment me couper du monde…
  5. Votre première source d’inspiration pour vos projets d’écriture ?
    Côtoyer mon ami co-auteur est une grande inspiration. Nous partageons les mêmes valeurs, les mêmes inspirations, les mêmes rêves.

Un conseil pour un jeune qui souhaite devenir écrivain ?

Le meilleur conseil serait de devenir un bon lecteur avant tout. Ensuite, ne pas avoir peur d’écrire ! Il faut foncer et passer à l’action !

Toi aussi, pose tes questions à Denis Sauvé