Katia Canciani

Canciani_Katia_RVB

Qui suis-je ?

Originaire du Québec, je quitte le nid familial à 17 ans afin de poursuivre mes études dans un collège d’aviation. J’obtiens ma licence de pilote professionnelle en 1991 et deviens instructrice de vol et de voltige.

C’est lors de mes études universitaires en communication, quelques années plus tard, que je goûte pour la première fois au plaisir d’écrire et d’être lue. Alors que le journal étudiant lance un appel aux collaborateurs, je décide de proposer une chronique au sujet de ce que je connais le mieux : les voyages. Mon premier texte s’intitulait « L’Australie… et les araignées aussi ». Il s’agissait d’un récit où je racontais ma rencontre de nuit avec une araignée venimeuse, dans une minuscule toilette au cœur de la forêt tropicale australienne… C’était en 2002. Depuis, je n’ai jamais cessé d’écrire. C’est comme si, ayant ouvert les vannes bloquant ma créativité, je ne pouvais plus les refermer !

J’ai donc publié deux romans, un récit épistolaire et trente-quatre livres pour la jeunesse. Pour écrire 178 secondes, j’ai puisé dans mes souvenirs de voyage à travers le Canada, dans mon expérience de pilote et dans ce que la vie m’a appris.

Publication au sein de la collection 14/18

178 secondes, 2015 − Prix littéraire des enseignants AQPF-ANEL (roman 15 ans et +)

5 Questions à Katia Canciani

  1. Le métier que vous vouliez exercer lorsque vous étiez adolescente ?
    Zoologiste. Je rêvais de m’occuper d’une réserve faunique en Afrique ! Toutefois, lorsque j’ai réalisé que les études en zoologie comportaient un aspect «médical» assez important (dissection, etc.), j’ai plutôt opté pour le métier de… pilote d’avion!
  2. Un auteur que vous admirez ?
    Un seul ? Antoine de Saint-Exupéry, depuis toujours. Mais, comme c’est cruel de n’en nommer qu’un ! Il y a aussi Gabrielle Roy, Bernard Werber, Jacques Poulin, J.K. Rowling, Richard Bach, Amin Maalouf, pour ne nommer que ceux-là…
  3. Ce qui vous énervait lorsque vous étiez adolescente ?
    Les profs qui nous avisaient d’un devoir ou d’un examen à la dernière minute, mes petits frères qui faisaient pipi sur le bol de toilette et les contenants mal fermés qui déversaient leur contenu dans ma boîte à lunch.
  4. Votre première source d’inspiration pour vos projets d’écriture ?
    Les évènements et les gens qui ont façonné ma vie.  Je m’amuse à les modifier dans mes histoires jusqu’à ce qu’ils ne soient pratiquement plus reconnaissables
  5. Combien de temps cela vous prend pour écrire un livre ?
    Le temps d’un sourire, d’un soupir, d’un fou rire. Le temps qu’il faut. Pour ce qui est de mon troisième roman, beaucoup trop de temps…

Un conseil pour un jeune qui souhaite devenir écrivain ?

Achetez – quémandez ou faites-vous offrir – un carnet.
Ayez-le toujours avec vous.
Écrivez dedans.

Écrire quoi, me demanderez-vous ? Tout ! Ce que vous voyez, les gens que vous rencontrez, vos idées de roman, les dialogues que vous entendez, des extraits de livres qui vous ont plu, de la poésie, des citations, des mots nouveaux. Tout cela vous servira de matériel d’écriture par la suite, et parfois même, bien des années plus tard…

Toi aussi, pose tes questions à Katia Canciani