Array
(
    [0] => Array
        (
            [0] => WP_Post Object
                (
                    [ID] => 2510
                    [post_author] => 10
                    [post_date] => 2019-01-31 10:30:01
                    [post_date_gmt] => 2019-01-31 10:30:01
                    [post_content] => 

RÉSUMÉ

Nous sommes en 2208. Depuis le traité de Tokyo, la Terre est divisée en quatre pôles : l’Étoile d’Amérique, l’Union transeuropéenne, l’Alliance du Sud et le Soleil d’Orient. Les frontières sont désormais fermées dans le but de limiter la croissance démographique et de faire face aux défis environnementaux qui menacent chaque pôle. La Terre pourra-t-elle survivre ainsi ? La coopération l’emportera-t-elle sur la compétition ? La découverte d’une nouvelle technologie viendra influencer le cours de l’Histoire et précipiter l’ère de l’Expansion. Par leurs actions, à des époques différentes, Frank Blist, Eva Miller, Baiko Mori, Voile et Léa Flamand scelleront peut-être le destin de la Terre…

LE MOT DE L'ÉDITEUR

Désireux d’offrir une histoire de science-fiction réaliste, Mathieu Muir marie ici des hypothèses scientifiques et politiques, pour imaginer ce qui arrivera quand l’environnement deviendra l’enjeu principal de l’humanité. [post_title] => L’ère de l’Expansion [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => lere-lexpansion [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2019-02-22 19:14:23 [post_modified_gmt] => 2019-02-22 19:14:23 [post_content_filtered] => [post_parent] => 7 [guid] => http://zone1418.com/?page_id=2510 [menu_order] => 0 [post_type] => page [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [1] => stdClass Object ( [pkBook] => 3938 [strCover] => l-ere-de-l-expansion-3.jpg [strTitleText] => L’ère de l’Expansion [dtPublishDate] => 2019-01-23 05:00:00 ) ) [1] => Array ( [0] => WP_Post Object ( [ID] => 2505 [post_author] => 10 [post_date] => 2018-11-21 15:05:53 [post_date_gmt] => 2018-11-21 15:05:53 [post_content] =>

Résumé

Jeune joueur de hockey talentueux, Théo Marchand n’aspire à rien de moins qu’à une carrière dans la Ligue nationale. La tête un peu enflée, rien ne peut arrêter cet adolescent d’Ottawa jusqu’à ce qu’un grave accident mette un frein à son rêve. Les mauvaises nouvelles se succèdent dans sa vie. Ses parents se séparent et il déménage avec sa mère à Sudbury. C’est là qu’il dénichera une vieille motoneige ayant appartenu à sa grand-mère. Avec l’aide de ses nouveaux amis, Alexis et Sophie, Théo finira par la remettre en marche. Une fois l’hiver arrivé, les adolescents s’inscriront à une grande course, l’Odyssée des neiges, qui les mènera à parcourir un long circuit dans le nord de l’Ontario. La compétition sera parsemée d’embûches. Les émotions seront vives.

Le mot de l'éditeur

Dans son quatrième roman, à la fois émouvant et captivant, Pierre-Luc Bélanger montre comment l’amitié et le courage viennent à bout des plus terribles épreuves [post_title] => L’Odyssée des neiges [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => lodyssee-neiges [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2019-01-31 15:48:38 [post_modified_gmt] => 2019-01-31 15:48:38 [post_content_filtered] => [post_parent] => 7 [guid] => http://zone1418.com/?page_id=2505 [menu_order] => 0 [post_type] => page [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [1] => stdClass Object ( [pkBook] => 3912 [strCover] => l-odyssee-des-neiges.jpg [strTitleText] => L’Odyssée des neiges [dtPublishDate] => 2018-11-21 05:00:00 ) ) [2] => Array ( [0] => WP_Post Object ( [ID] => 2447 [post_author] => 10 [post_date] => 2018-10-31 12:00:43 [post_date_gmt] => 2018-10-31 12:00:43 [post_content] =>

Résumé

Atteinte de dystrophie musculaire, Myriam décide, après avoir fini son secondaire, de déployer ses ailes et de prendre son envol. Bousculée par son pneumologue qui lui demande abruptement « Veux-tu vivre ? », elle se dit qu’elle ne peut plus attendre pour réaliser le voyage dont elle rêve depuis si longtemps. Avec son vieux chauffeur d’autobus, Mike, son amie Élizabeth et un copain, Scott, elle quitte pour la première fois le nid familial en direction de Québec pour enfin savourer sa liberté et repousser ses limites. Entre un bris mécanique et un saut en parapente, Myriam apprendra à composer avec sa vie différente des autres,certes parsemée d’embûches, mais combien savoureuse.

Le mot de l'éditeur

Parce que personne n’est condamné tant et aussi longtemps qu’il ne se condamne pas lui-même, mais surtout parce que rien n’est impossible si on y croit, Mylène Viens, tout comme son personnage Myriam, ose crier haut et fort : « Pourquoi pas ? » dans cette autofiction à la fois drôle et émouvante. [post_title] => Pourquoi pas ? [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => pas [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2018-10-31 16:44:28 [post_modified_gmt] => 2018-10-31 16:44:28 [post_content_filtered] => [post_parent] => 7 [guid] => http://zone1418.com/?page_id=2447 [menu_order] => 0 [post_type] => page [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [1] => stdClass Object ( [pkBook] => 3894 [strCover] => pourquoi-pas-2.jpg [strTitleText] => Pourquoi pas ? [dtPublishDate] => 2018-10-31 04:00:00 ) ) [3] => Array ( [0] => WP_Post Object ( [ID] => 2360 [post_author] => 10 [post_date] => 2018-06-06 15:00:25 [post_date_gmt] => 2018-06-06 15:00:25 [post_content] =>

Résumé

Nous sommes en 2023. François et Sophie ont maintenant trois grands enfants, Olivier (8 ans) et les jumeaux Natalie et Gabriel (6 ans), qui commencent à s’interroger sérieusement sur la véritable identité de leur père… Jake Stanford, qui avait aidé François à s’échapper de la Bastille dans le tome précédent, se voit confier la tâche d’étudier les déplacements des terroristes responsables de la destruction du World Trade Centre au cours du mois précédant l’attaque. Mike Simpson, le directeur du projet Philo, réussit à téléporter Jake en août 2001, à New York, où il fera des rencontres surprenantes. Cette nouvelle mission viendra à nouveau bouleverser la paisible vie de François et de Sophie.

Le mot de l'éditeur

Poursuivant les aventures rocambolesques de ce comte du 18e siècle tombé amoureux d’une jeune femme de notre époque, Louise Royer évoque, dans ce récit haletant, une tragédie qui aura marqué à jamais notre imaginaire. [post_title] => Téléportation et tours jumelles [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => teleportation-tours-jumelles [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2018-10-02 19:03:57 [post_modified_gmt] => 2018-10-02 19:03:57 [post_content_filtered] => [post_parent] => 7 [guid] => http://zone1418.com/?page_id=2360 [menu_order] => 0 [post_type] => page [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [1] => stdClass Object ( [pkBook] => 3827 [strCover] => teleportation-et-tours-jumelles.jpg [strTitleText] => Téléportation et tours jumelles [dtPublishDate] => 2018-06-06 04:00:00 ) ) [4] => Array ( [0] => WP_Post Object ( [ID] => 2333 [post_author] => 10 [post_date] => 2018-03-21 10:00:40 [post_date_gmt] => 2018-03-21 10:00:40 [post_content] =>

Résumé

Le célèbre trio de jeunes enquêteurs, Élise, Sophie et Grégoire, qui s’était illustré dans Élise et Beethoven, se retrouve cette fois au Pérou dans le cadre de la sortie scolaire la plus cool de l’année.

Ils sont cependant loin de se douter que le docteur Blunier, qu’ils avaient contribué à faire arrêter en Allemagne, a réussi à s’échapper de sa prison et les traque sur les réseaux sociaux. Ce mégalomane souffre toujours de la folie des grandeurs. Cette fois, il est à la recherche du trésor mirifique du dernier prince des Incas.

Le mot de l'éditeur

Elle-même grande aventurière, Karen Olsen fait découvrir, à travers les palpitantes aventures d’Élise et de ses amis, l’histoire fabuleuse du Pérou, ce magnifique pays qu’elle a sillonné à pied au début des années 2000.

  [post_title] => La rançon d’Atahualpa [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => rancon-datahualpa-karen-olsen [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2018-03-26 17:45:21 [post_modified_gmt] => 2018-03-26 17:45:21 [post_content_filtered] => [post_parent] => 7 [guid] => http://zone1418.com/?page_id=2333 [menu_order] => 0 [post_type] => page [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [1] => stdClass Object ( [pkBook] => 3787 [strCover] => la-rancon-d-atahualpa.jpg [strTitleText] => La rançon d’Atahualpa [dtPublishDate] => 2018-03-21 04:00:00 ) ) [5] => Array ( [0] => WP_Post Object ( [ID] => 2330 [post_author] => 10 [post_date] => 2018-02-14 16:45:34 [post_date_gmt] => 2018-02-14 16:45:34 [post_content] =>

Résumé

Alex, un jeune de dix-sept ans, accompagne sa mère, une auteure-compositrice anishnabée, à Rivière-Ahmic, le village du nord de l’Ontario où elle a vu le jour. Fleur Monague espère y relancer sa carrière en chantant à un spectacle organisé dans le but de protéger des dunes sacrées menacées par l’exploitation forestière. De son côté, Alex s’éprend de Danika Copecog, une Anishnabée qui l’initiera aux secrets de la nature. Les pépins s’enchaînent et forcent Alex et sa mère à prolonger leur séjour dans la communauté déchirée par de vives tensions entre les écologistes et les bûcherons. Un coup d’éclat désespéré pour préserver la forêt et les dunes pousse chaque camp à jouer dangereusement avec le feu. Jusqu’où iront Alex, sa mère et Danika pour sauver l’Esprit des sables qui habite les dunes ?

Le mot de l'éditeur

Romancier et scénariste très attaché à ses racines franco-ontariennes, Daniel Marchildon offre ici un récit enlevant qui nous interroge sur notre conscience environnementale. Il signe avec ce livre son onzième roman pour jeunes.   [post_title] => Otages de la nature [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => otages-nature [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2018-03-13 14:48:03 [post_modified_gmt] => 2018-03-13 14:48:03 [post_content_filtered] => [post_parent] => 7 [guid] => http://zone1418.com/?page_id=2330 [menu_order] => 0 [post_type] => page [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [1] => stdClass Object ( [pkBook] => 3728 [strCover] => otages-de-la-nature.jpg [strTitleText] => Otages de la nature [dtPublishDate] => 2018-02-14 05:00:00 ) ) [6] => Array ( [0] => WP_Post Object ( [ID] => 2242 [post_author] => 10 [post_date] => 2017-03-08 15:18:08 [post_date_gmt] => 2017-03-08 15:18:08 [post_content] =>

Résumé

Valérie Brunet, ses amies, Gen et Jade, et son jumeau, Félix, achèvent leur secondaire et se préparent à participer à un voyage au Mexique pendant leur dernière semaine de relâche. Après avoir trimé dur pour réunir les fonds nécessaires, ils s’envolent enfin vers Cancùn. Ils visitent les pyramides Maya, font de la plongée à l’Île de Cozumel, se baignent dans la mer des Caraïbes… Hormis le « collant » Arnaud qui ne cesse de harceler sa copine, tout se déroule à merveille jusqu’au jour où, au retour d’une excursion, Valérie manque à l’appel. Dans le groupe, c’est la commotion et le branle-bas de combat. Les enseignants alertent les autorités locales, puis les parents des jumeaux. Finalement, c’est la fougueuse grand-mère qui débarque et convainc l’inspecteur Ramirez d’entreprendre une enquête qui mènera à de surprenantes révélations.

Le mot de l'éditeur

Pierre-Luc Bélanger nous entraîne cette fois au Mexique où il fait vivre à des ados une aventure hors du commun et pleine de rebondissements.

[post_title] => Disparue chez les mayas [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => disparue-chez-les-mayas [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2018-03-22 18:16:06 [post_modified_gmt] => 2018-03-22 18:16:06 [post_content_filtered] => [post_parent] => 7 [guid] => http://zone1418.com/?page_id=2242 [menu_order] => 0 [post_type] => page [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [1] => stdClass Object ( [pkBook] => 3589 [strCover] => disparue-chez-les-mayas.jpg [strTitleText] => Disparue chez les Mayas [dtPublishDate] => 2017-02-22 05:00:00 ) ) [7] => Array ( [0] => WP_Post Object ( [ID] => 2190 [post_author] => 10 [post_date] => 2016-10-19 18:38:00 [post_date_gmt] => 2016-10-19 18:38:00 [post_content] =>

Résumé

L’inspecteur Dubuc n’aime pas les grandes villes. Et surtout pas lorsque la meilleure amie de sa nièce Mélanie est retrouvée la gorge tranchée dans une ruelle à Toronto. Pour enquêter sur ce meurtre sordide, Dubuc fera équipe avec le détective franco-ontarien, Dave Blanchette. Très tôt, les deux policiers ont l’impression que Mélanie, venue étudier à Toronto, est elle aussi en danger. Les suspects sont nombreux : le chauffeur de taxi, Elvis Bianco ; Mme Krikri, une logeuse grecque un peu trop fouineuse ; Jim Wilson, un travailleur social ; Johnny Simard, un propriétaire de club de danseuses ; et même, Francis Francoeur, l’ex-petit ami de coeur de Mélanie. D’indice en indice, Dubuc et Blanchette découvriront les bas-fonds du crime organisé du Chinatown de Toronto. Mais pourront-ils sauver Mélanie ?

Le mot de l'éditeur

Pour la première fois, Claude Forand entraîne son célèbre détective, Roméo Dubuc, à l’extérieur de sa petite ville de l’Estrie pour enquêter dans la métropole ontarienne.

  [post_title] => Cadavres à la sauce chinoise [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => cadavres-sauce-chinoise [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2016-10-19 18:50:06 [post_modified_gmt] => 2016-10-19 18:50:06 [post_content_filtered] => [post_parent] => 7 [guid] => http://zone1418.com/?page_id=2190 [menu_order] => 0 [post_type] => page [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [1] => stdClass Object ( [pkBook] => 3542 [strCover] => cadavres-a-la-sauce-chinoise.jpg [strTitleText] => Cadavres à la sauce chinoise [dtPublishDate] => 2016-10-19 04:00:00 ) ) [8] => Array ( [0] => WP_Post Object ( [ID] => 2156 [post_author] => 10 [post_date] => 2016-08-30 16:06:32 [post_date_gmt] => 2016-08-30 16:06:32 [post_content] =>

RÉSUMÉ

Après une vie d’aventures, Nanuktalva, un vieil Inuit, se retire à Timmins, dans le nord de l’Ontario. Il s’y lie d’amitié avec une petite fille de cinq ans, à qui il apprend tout ce qu’il sait sur la vie nordique, ses défis, ses mystères et ses loups. Au passage, il l’initie aux coutumes de son peuple, à sa langue et à ses légendes. Il va même l’entraîner à des formes de combat nordique. Mais ce bonheur ne durera pas. À l’aube de ses 17 ans, la vie de Gaïa connaît un tournant inattendu. Elle est recueillie à Vancouver par une tante qui nourrit des projets crapuleux à son endroit. Le vieux Nanuktalva ne la laissera pas faire et se battra de toutes ses forces pour protéger Gaïa, cette enfant qu’il aime comme sa propre fille.

LE MOT DE L'ÉDITEUR

Ardent défenseur des animaux et passionné du Grand Nord, Gilles Dubois puise dans sa vaste expérience de la vie pour nous offrir une histoire inspirante, remplie d’actions et d’enseignements. [post_title] => Nanuktalva [post_excerpt] => Un sourire de vrai bonheur détendit les traits de son visage creusés de sillons innombrables, burinés par l'impitoyable climat de Nunavut, « Notre terre ». L'homme se décrivait comme un « vieux seulement en années ». C'était un fait. Il était solide, telle la branche du chêne que parcourt la sève printanière. Il s’était intégré au paysage montueux qui l'entourait. Une osmose parfaite. Il était loup dans sa forêt, ours blanc invisible sur sa banquise, feuille sur la branche. Il était cri du coyote, vol de l'aigle. Il était l’Inuk. L’Homme. [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => nanuktalva [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2016-09-02 18:46:47 [post_modified_gmt] => 2016-09-02 18:46:47 [post_content_filtered] => [post_parent] => 7 [guid] => http://zone1418.com/?page_id=2156 [menu_order] => 0 [post_type] => page [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [1] => stdClass Object ( [pkBook] => 3518 [strCover] => nanuktalva.jpg [strTitleText] => Nanuktalva [dtPublishDate] => 2016-08-17 04:00:00 ) ) [9] => Array ( [0] => WP_Post Object ( [ID] => 2003 [post_author] => 10 [post_date] => 2016-02-18 17:09:12 [post_date_gmt] => 2016-02-18 17:09:12 [post_content] =>

Résumé

À peine remises de leurs émotions, Erika Picbois et Olivia Beaumerle se lancent dans une autre enquête avec leur ami, OEil d’Aigle, et le libraire de l’endroit, Adam Jolicoeur. Encore une fois, elles se retrouvent au cœur du danger. Les deux amies font face à un groupe financier international décidé à prospecter dans la région, au mépris des intérêts de la communauté. Une exploitation minière devrait-elle voir le jour à Natagamau, en plein territoire sacré pour les Autochtones ? Le réseau de drogue du Señor Joe Corley One revient les hanter, sous les traits d’un mystérieux personnage, au demeurant borgne, qui sème la terreur dans la région.

Le mot de l'éditeur

Grand amoureux de la nature, Didier Périès nous entraîne à nouveau dans une aventure enlevante, où l’amitié et la mobilisation parviennent à déjouer les plus vils complots de ceux qui veulent la détruire. [post_title] => Mystères à Natagamau. Le secret du borgne [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => mysteres-natagamau-secret-du-borgne [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2016-02-23 15:45:28 [post_modified_gmt] => 2016-02-23 15:45:28 [post_content_filtered] => [post_parent] => 7 [guid] => http://zone1418.com/?page_id=2003 [menu_order] => 0 [post_type] => page [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [1] => stdClass Object ( [pkBook] => 3457 [strCover] => mysteres-a-natagamau-le-secret-du-borgne.jpg [strTitleText] => Mystères à Natagamau. Le secret du borgne [dtPublishDate] => 2016-02-17 05:00:00 ) ) [10] => Array ( [0] => WP_Post Object ( [ID] => 1862 [post_author] => 10 [post_date] => 2015-10-14 15:19:00 [post_date_gmt] => 2015-10-14 15:19:00 [post_content] =>

Résumé

Le jeune Cédric Poitras accumule les mauvais coups depuis son entrée au secondaire : cours séchés, vols à l’étalage, alcool… rien ne semble l’arrêter. À bout de nerfs, ses parents l’expédient chez son grand-père paternel, propriétaire d’un centre de ski en Colombie-Britannique, le mont Renard. Là, son aïeul ne lui épargne aucune tâche, en plus de l’obliger à passer ses soirées sur Internet pour obtenir son diplôme. Bientôt, il s’intéresse, malgré lui, à la bonne marche de la station et aux mystérieux problèmes qui s’y manifestent depuis peu. Avec l’aide de ses amis, Chuyên, Tantine Jé, Stanislas et Blanche, la jolie monitrice, il aidera son grand-père à affronter la menace qui plane sur la montagne.

Le mot de l'éditeur

Dans la même veine que son précédent roman, 24 heures de liberté, Pierre-Luc Bélanger livre ici une autre histoire pleine de péripéties et de rebondissements.

RETOURS SUR Ski, Blanche et avalanche

« Un roman à ne pas rater, agréable à lire, où l'auteur tient le lecteur en haleine à l'aide d'intrigues réalistes. [...] Bien construite, d'un vocabulaire approprié, d'un style épuré et dynamique, où le rythme reste soutenu, l'histoire se déroule agréablement, servie par une écriture soignée. »

Cécile Beaulieu Brousseau, Liaison, n° 171, printemps 2016, p. 60 [post_title] => Ski, Blanche et avalanche [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => ski-blanche-avalanche [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2016-03-22 20:25:52 [post_modified_gmt] => 2016-03-22 20:25:52 [post_content_filtered] => [post_parent] => 7 [guid] => http://zone1418.com/?page_id=1862 [menu_order] => 0 [post_type] => page [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [1] => stdClass Object ( [pkBook] => 3422 [strCover] => ski-blanche-et-avalanche.jpg [strTitleText] => Ski, Blanche et avalanche [dtPublishDate] => 2015-10-14 04:00:00 ) ) [11] => Array ( [0] => WP_Post Object ( [ID] => 1823 [post_author] => 10 [post_date] => 2015-09-23 14:08:17 [post_date_gmt] => 2015-09-23 14:08:17 [post_content] =>

Prix littéraire des enseignants AQPF-ANEL (roman 15 ans et +)

Résumé

Nicola aura bientôt 18 ans. Élevé par un père aimant et protecteur, il mène une vie paisible jusqu’à ce qu’il découvre un terrible secret derrière l’apparente banalité de son existence. Profondément troublé par le mensonge tissé autour de lui depuis toujours, il quitte son nid douillet le soir de son anniversaire. Destination : à la dérive. De Montréal au Pacifique, puis de Yellowknife à l’Atlantique. Au gré des rencontres où il croisera différents visages de la francophonie (un aspirant pilote, une conductrice de camions, une jeune fille libertine, un hurluberlu sympathique, une globe-trotter à la généreuse hospitalité), Nicola apprendra à se connaître, à trouver sa voie.

Elle-même pilote, Katia Canciani a composé ce roman entre le « road trip » et le voyage initiatique. 178 secondes, ce peut être le temps qu’il faut pour perdre le contrôle, pour se rendre compte que tout le monde a une histoire, pour reprendre son souffle…

Le mot de l'éditeur

Ce roman raconte l’histoire très convaincante d’un jeune qui, en perte soudaine d’altitude, tentera de découvrir le sens véritable des choses et d’atterrir avec sa propre vérité.

RETOURS SUR 178 secondes

« En partie bildungsroman, tout à fait road movie, ce roman bien écrit et captivant permet au lecteur de voir du pays, tout en s’intéressant au tumulte intérieur de ce jeune homme en quête de vérité, d’identité et de sens. […] Une très belle lecture qui saura toucher les adolescents et les jeunes adultes. » Gina Létourneau, Lurelu, vol. 38, n° 3, hiver 2016, p. 46. [post_title] => 178 secondes 14/18 [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => katia-canciani [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2016-03-22 20:27:40 [post_modified_gmt] => 2016-03-22 20:27:40 [post_content_filtered] => [post_parent] => 7 [guid] => http://zone1418.com/?page_id=1823 [menu_order] => 0 [post_type] => page [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [1] => stdClass Object ( [pkBook] => 3412 [strCover] => 178-secondes-2-2.jpg [strTitleText] => 178 secondes 14/18 [dtPublishDate] => 2015-09-23 04:00:00 ) ) [12] => Array ( [0] => WP_Post Object ( [ID] => 1752 [post_author] => 10 [post_date] => 2015-03-18 15:55:51 [post_date_gmt] => 2015-03-18 15:55:51 [post_content] =>

Résumé

Bastille et dynamite est le troisième tome de la série entamée avec iPod et minijupe au 18e siècle. Après avoir réussi à échapper aux agents de la CIA dans Culotte et redingote au 21e siècle, Sophie et François vivent désormais une vie de famille rangée avec leur petit bébé. Mais cette routine sera vite perturbée : pour contrer une épidémie qui pourrait avoir des conséquences désastreuses pour l’humanité, il est crucial de créer un vaccin à partir de la tourte voyageuse, un oiseau dont l’espèce s’est éteinte. François accepte donc de retourner au 18e siècle pour récupérer un spécimen de cet oiseau dans la ménagerie de Louis XV. Ce qui devait être l’affaire de quelques jours devient une opération risquée, qui précipitera le comte de Besanceau dans les cachots de la Bastille...

Le mot de l'éditeur

Poursuivant sa saga, Louise Royer entraîne de nouveau François et Sophie dans une aventure périlleuse, où les mœurs du 18e siècle et les technologies du 21e siècle s’entrechoquent.

RETOURS SUR Bastille et dynamite

« Évidemment, son retour dans le passé sera plein de péripéties et plusieurs personnages risqueront leur vie. Encore ici, l’auteure tient ses lecteurs en haleine. La patience des élèves qui ont lu les deux premiers tomes de la série sera récompensée. » Dominique Roy, Pour parler profession, septembre 2015, p. 45. [post_title] => Bastille et dynamite [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => bastille-dynamite [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2016-03-22 20:29:40 [post_modified_gmt] => 2016-03-22 20:29:40 [post_content_filtered] => [post_parent] => 7 [guid] => http://zone1418.com/?page_id=1752 [menu_order] => 0 [post_type] => page [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [1] => stdClass Object ( [pkBook] => 3340 [strCover] => bastille-et-dynamite.jpg [strTitleText] => Bastille et dynamite [dtPublishDate] => 2015-03-18 04:00:00 ) ) [13] => Array ( [0] => WP_Post Object ( [ID] => 1745 [post_author] => 10 [post_date] => 2015-03-04 16:08:19 [post_date_gmt] => 2015-03-04 16:08:19 [post_content] =>

Résumé

Après avoir survécu, en compagnie de son ami, Luc-John, à diverses péripéties dans le premier tome des Orphelins, Rémi s'enrôle dans l'armée canadienne, malgré son jeune âge, dans le but de retrouver Conrad, le trappeur. Commence alors pour lui la vie de soldat, d'abord à la caserne, où il fait l'expérience de la discipline militaire, puis après une traversée périlleuse de l'Atlantique, sur les champs de bataille de Hollande et d'Allemagne. Le quotidien n'est pas toujours facile, mais heureusement il peut toujours compter sur ses compagnons d'armes, Charlie, Longueuil, et son amoureuse Dorette pour garder espoir en des jours meilleurs.

Le mot de l'éditeur

Dans cette suite des aventures de Rémi, riche en rebondissements, Jean-Baptiste Renaud rappelle la difficile intégration des jeunes francophones dans l'armée canadienne durant la Seconde Guerre mondiale, tout en illustrant le caractère et le courage qu'il a fallu pour traverser cette époque la tête haute.

Retours sur Les orphelins. Rémi à la guerre (Tome 2)

« Renaud excelle (...) dans le choix de ses anecdotes, parfois surprenantes, mais toujours édifiantes - et révélatrices du contexte socio-culturel que l'auteur dépeint en filigrane. (...) Rémi à la guerre se lit comme un carnet de voyage. »

Yves Bergeras, LeDroit, 28 mars 2015 [post_title] => Les orphelins. Rémi à la guerre (Tome 2) [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => les-orphelins-remi-guerre-tome-2 [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2015-09-23 18:17:40 [post_modified_gmt] => 2015-09-23 18:17:40 [post_content_filtered] => [post_parent] => 7 [guid] => http://zone1418.com/?page_id=1745 [menu_order] => 0 [post_type] => page [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [1] => stdClass Object ( [pkBook] => 3333 [strCover] => les-orphelins-remi-a-la-guerre-tome-2.jpg [strTitleText] => Les orphelins. Rémi à la guerre (Tome 2) [dtPublishDate] => 2015-03-04 05:00:00 ) ) [14] => Array ( [0] => WP_Post Object ( [ID] => 1641 [post_author] => 10 [post_date] => 2014-11-17 15:20:22 [post_date_gmt] => 2014-11-17 15:20:22 [post_content] =>

Prix LeDroit 2015, catégorie Jeunesse

Résumé

Au milieu des années 1930, Rémi, un jeune garçon, se retrouve orphelin et est recueilli par un oncle très malcommode. S’enfuyant de chez lui, il rencontre sur son chemin Luc-John, un jeune Amérindien, qui s’est évadé d’un pensionnat autochtone et qui lui ouvre un monde rempli de légendes. Ensemble, ils tenteront de survivre dans les bois, avec l’aide de Conrad, un étrange trappeur, qui leur révélera ses secrets.

Le mot de l'éditeur

Un roman captivant qui entraînera les adolescents sur les traces de deux orphelins, condamnés à survivre dans les bois, à la veille de la Seconde Guerre mondiale. S’inspirant d’une histoire vraie, Jean-Baptiste Renaud signe ici un roman historique, riche en aventures, qui plongera les adolescents dans une époque trouble, secouée par une crise mondiale, mais suscitant aussi de beaux élans d’amitié et de solidarité humaine.

Retours sur Les orphelins. Rémi et Luc-John (Tome 1)

« Bien mené, le roman contient des scènes bouleversantes qui ne laisseront personne indifférent. Il se termine (...) par une chute imprévisible, émouvante. »

Raymond Bertin, Lurelu, Printemps-été 2015, vol. 38, n°1

« Le style de Jean-Baptiste Renaud n'en demeure pas moins finement ciselé, surtout dans ses descriptions de la chasse et des expéditions en canot. Ses dialogues sont alors des plus réalistes. (...) Ce premier roman plaira aux adolescents qui vibreront devant le spectacle de la nature et les émouvants élans d'amitié. »

Paul-François Sylvestre, Le Métropolitain, semaine du 11 au 17 mars 2015 Entrevue de Jean-Baptiste Renaud avec Jean-Paul Moreau à l'émission Culture géniale UniqueFM 94,5 (17 janvier 2015) https://soundcloud.com/les-ditions-david/entrevue-avec-jean-baptiste-renaud-uniquefm-945 [post_title] => Les orphelins. Rémi et Luc-John (Tome 1) [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => les-orphelins-remi-luc-john-tome-1 [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2015-09-23 18:17:03 [post_modified_gmt] => 2015-09-23 18:17:03 [post_content_filtered] => [post_parent] => 7 [guid] => http://zone1418.com/?page_id=1641 [menu_order] => 0 [post_type] => page [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [1] => stdClass Object ( [pkBook] => 3291 [strCover] => les-orphelins.jpg [strTitleText] => Les orphelins. Rémi et Luc-John (Tome 1) [dtPublishDate] => 2014-11-26 05:00:00 ) ) [15] => Array ( [0] => WP_Post Object ( [ID] => 1485 [post_author] => 10 [post_date] => 2014-09-02 20:47:58 [post_date_gmt] => 2014-09-02 20:47:58 [post_content] =>

Résumé

Le corps de Marc-André Plamondon, un député qui jouit d'une grande popularité, est retrouvé sauvagement assassiné dans une chambre d'hôtel, le soir même de la fondation de son nouveau parti politique. C'est le désormais célèbre détective Roméo Dubuc qui est chargé de l'enquête, accompagné de son fidèle comparse Lucien Langlois. Entre corruption et argent sale, ils auront besoin de toute leur ténacité pour faire émerger la vérité... Mais pourquoi diable a-t‑il l’impression que le mauvais sort s’acharne sur lui et qu’on ramène dans sa vie des fantômes du passé ?

Le mot de l'éditeur

Après avoir traqué un fanatique religieux (Ainsi parle le Saigneur) puis enquêté sur un meurtre survenu dans un étrange monastère (Un moine trop bavard), l’inspecteur Dubuc est cette fois entraîné dans une folle aventure politico-policière.

Retours sur Le Député décapité

« L’inspecteur Dubuc, personnage fétiche de l’auteur Claude Forand, est entraîné dans une nouvelle enquête remplie de surprises et de rebondissements avec Le député décapité et la sortie de ce roman est tout à fait d’actualité avec la commission Charbonneau qui se déroule au Québec. De nouveau, le personnage principal est intéressant à suivre, l’auteur entremêlant habilement la vie privée et le travail de son enquêteur, et les gens qu’il croise au fil de son enquête ont chacun une couleur particulière, permettant à l’histoire d’être riche et de multiplier les pistes. [...] À suivre peut-être avec une autre aventure de Roméo Dubuc ? »

Sophie Gagnon, Sophielit.ca, 9 octobre 2014 « Polar superbement bien tricoté, je vous l’avoue. Je me suis délecté à lire Le député décapité de Claude Forand. »

Jean-Paul Moreau, Culture géniale, UniqueFM 94,5, 12 octobre 2014 Pour retrouver son entrevue complète avec Claude Forand : https://soundcloud.com/les-ditions-david/entrevue-avec-claude-forand

« Claude Forand est beaucoup plus qu’un bon conteur. Il excelle aussi dans l’art de peindre en peu de mots des personnages complexes. Tout en maîtrisant le développement dramatique de son intrigue, il sait fort bien faire ressortir la fibre psychologique de ses protagonistes. À l’image de son sergent-détective, le romancier est ici un fin limier de la nature humaine. Chapeau, Roméo… pardon, Claude ! »

Paul-François Sylvestre, L'Express de Toronto, semaine du 18 au 24 novembre 2014

« Ce roman policier se lit avec entrain, tant il se révèle bien ficelé. L'auteur mène le lecteur, et l'enquête, de main de maître. [...] À lire même passé dix-huit ans... ».

Raymond Bertin, Lurelu, hiver 2015, vol. 37, n°3

« L'écriture sobre, tour à tour limpide, dynamique, mais toujours pimentée d'anecdotes imprévues, d'un humour raffiné, empreint d'un grand humanisme, m'a tenue en haleine du début à la fin. (...) Claude Forand excelle à tisser, avec une main de maître, la complexité de son intrigue et à doser les rebondissements de son histoire. »

Cécile Beaulieu Brousseau, Liaison, Printemps 2015, n° 167, p. 61

Extrait du livre, lu par Claude Forand

L'inspecteur Dubuc, veuf depuis de nombreuses années, décide de s'adresser à l'agence de rencontres Destinées amoureuses pour trouver l'âme sœur. Ce soir, il a rendez-vous avec une candidate, mais elle est en retard... [embed]https://soundcloud.com/user-87288506/claude-forand-lit-un-extrait-du-depute-decapite[/embed] [post_title] => Le député décapité [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => le-depute-decapite [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2015-09-23 18:12:20 [post_modified_gmt] => 2015-09-23 18:12:20 [post_content_filtered] => [post_parent] => 7 [guid] => http://zone1418.com/?page_id=1485 [menu_order] => 0 [post_type] => page [post_mime_type] => [comment_count] => 4 [filter] => raw ) [1] => stdClass Object ( [pkBook] => 3247 [strCover] => le-depute-decapite.jpg [strTitleText] => Le député décapité [dtPublishDate] => 2014-10-08 04:00:00 ) ) [16] => Array ( [0] => WP_Post Object ( [ID] => 1474 [post_author] => 10 [post_date] => 2014-04-16 19:13:25 [post_date_gmt] => 2014-04-16 19:13:25 [post_content] =>

RÉSUMÉ

Élise Poirier est une adolescente, musicienne de grand talent, qui vit seule avec sa mère. Un jour, elle monte au grenier, une pièce dont l’accès lui est totalement défendu depuis le divorce de ses parents. Elle y découvre un piano et des lettres qui la mettent sur la piste d’une partition de Beethoven qu’elle soupçonne à l’origine de la descente aux enfers de son père. Elle décide alors de résoudre ce mystère qui plane sur sa famille. En compagnie de Julien, son professeur de musique, et de ses amis, Grégoire, expert en archéologie, et Sophie, mordue de criminologie, Élise s’envolera pour Bonn. Elle se rendra ensuite à Vienne sur les traces de Beethoven, dans l’espoir de rétablir la réputation de son père. Les jeunes détectives s’apercevront qu’ils ne sont pas les seuls à chercher cette œuvre inédite que le monde de la musique croyait à jamais perdue…

LE MOT DE L'ÉDITEUR

S’inspirant d’un long séjour en Allemagne, au pays de Beethoven, K.E. Olsen signe ici un premier roman d’aventures rocambolesques qui révèle comment la ténacité, l’amitié et l’amour peuvent venir à bout des pires situations.

RETOURS SUR ÉLISE ET BEETHOVEN

« Plaisir garanti de la première à la dernière page ! » Christine Champagne, La Recrue du mois, décembre 2014 « Un livre jeunesse charmant qui en même temps a le mérite de faire découvrir l'auteur de la IXe symphonie. » Culture-Hebdo, avril 2014

« En plus de démontrer une connaissance exceptionnelle de la vie de Ludwig van Beethoven, l'auteure a le don de faire passer son lecteur par toute la gamme des émotions. Les personnages sont si attachants que tour à tour nous ressentons leurs joies, leurs peines, leurs frayeurs et leurs angoisses. »

Katia Brien-Simard, Liaison, n° 164, été 2014, p. 59 « À lire pour s'évader avec comme musique de fond du Beethoven. » Mylène Lavoie, Pauselecture.net, 9 octobre 2014 [post_title] => Élise et Beethoven [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => elise-et-beethoven-2 [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2015-09-23 18:19:43 [post_modified_gmt] => 2015-09-23 18:19:43 [post_content_filtered] => [post_parent] => 7 [guid] => http://zone1418.com/?page_id=1474 [menu_order] => 0 [post_type] => page [post_mime_type] => [comment_count] => 1 [filter] => raw ) [1] => stdClass Object ( [pkBook] => 3202 [strCover] => elise-et-beethoven-2.jpg [strTitleText] => Élise et Beethoven [dtPublishDate] => 2014-04-16 04:00:00 ) ) [17] => Array ( [0] => WP_Post Object ( [ID] => 1430 [post_author] => 1 [post_date] => 2014-03-21 19:41:06 [post_date_gmt] => 2014-03-21 19:41:06 [post_content] =>

Prix littéraire du Salon des mots de la Matapédia 2015

RÉSUMÉ

« Les bernaches avec les oies blanches, ça finit toujours par porter malheur. » Le jour où il se met à fréquenter l’école des Blancs, Simon Vicaire prend vite conscience de sa différence. Adolescent, il se voit interdire de fréquenter Isabelle Bouchard, une jeune Blanche qui l’attire beaucoup au grand dam de Meaghan, son amie d’enfance, une Amérindienne comme lui. Simon se met en tête de découvrir ce qui a bien pu se passer du temps de son grand-père, le vieux Billy, célèbre guide de la pêche au saumon, pour que les familles Vicaire et Bouchard éprouvent une telle haine l’une pour l’autre. Mais son destin bascule quand le corps de Meaghan est découvert se balançant au bout d’une corde…

LE MOT DE L'ÉDITEUR

Grande amatrice de pêche, Jocelyne Mallet-Parent s’est inspirée de ses excursions sur les majestueuses rivières Restigouche et Matapédia pour imaginer cette histoire de clans qui illustre bien à quel point la loi du silence pèse parfois sur des petites communautés isolées.

RETOURS SUR LE SILENCE DE LA RESTIGOUCHE

« Une histoire de clans moderne rappelant Roméo et Juliette, dans laquelle on décrit avec beaucoup d'acuité la situation contemporaine des réserves amérindiennes et le fossé qui semble séparer les Blancs et les autochtones. [...] Le vocabulaire est riche, et l'écriture - pleine de descriptions, au rythme lent - alterne entre le présent et le passé en reflétant bien cet univers particulier. »

Marie-Christine Payette, Lurelu, automne 2014, volume 37, no 2

« Le silence de la Restigouche de Jocelyne Mallet-Parent est un fabuleux réquisitoire contre la ségrégation entre Blancs et Amérindiens au Canada. »

Culture-Hebdo, avril 2014

« Malgré le drame qui se joue, une atmosphère de calme, de sagesse et de sérénité se dégage de ce roman. (...) Le récit donne aussi l'envie de partir en canot, sur un lac sans vagues, et de s'imprégner des beautés de la nature environnante. »

Dominique Roy, Pour parler profession, mars 2015 [post_title] => Le silence de la Restigouche [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => le-silence-de-la-restigouche [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2015-09-23 18:29:33 [post_modified_gmt] => 2015-09-23 18:29:33 [post_content_filtered] => [post_parent] => 7 [guid] => http://zone1418.com/?page_id=1430 [menu_order] => 0 [post_type] => page [post_mime_type] => [comment_count] => 2 [filter] => raw ) [1] => stdClass Object ( [pkBook] => 3201 [strCover] => le-silence-de-la-restigouche-2.jpg [strTitleText] => Le silence de la Restigouche [dtPublishDate] => 2014-04-02 04:00:00 ) ) [18] => Array ( [0] => WP_Post Object ( [ID] => 1392 [post_author] => 10 [post_date] => 2014-02-06 21:00:25 [post_date_gmt] => 2014-02-06 21:00:25 [post_content] =>

Prix de la Toronto French School 2014

Résumé

En 1912, le gouvernement de l’Ontario adopte le Règlement 17 qui proscrit l’enseignement du français dans les écoles de la province. Cent ans plus tard, grâce à un mystérieux coffret que lui lègue son grand-père, un adolescent exhume bien malgré lui cet épisode déterminant dans l’histoire récente des Franco-Ontariens.

Transporté dans le temps, en compagnie de Pépère et de l’enseignante Florence Quesnel, John sera témoin des moments marquants de cette lutte pour les droits des francophones. On revivra avec lui l’application du Règlement 17 dans le petit village de Green Valley jusqu’au combat épique qui a mené à la fondation de l’école libre du Sacré-Cœur.

Le mot de l'éditeur

Après le succès de leur trilogie sur Étienne Brûlé, Jean- Claude Larocque et Denis Sauvé nous présentent un récit identitaire, où un jeune d’aujourd’hui voit sa vie transformée par la découverte de ses racines et la prise de conscience de sa langue.

RETOURS SUR JOHN ET LE RÈGLEMENT 17

« Le roman rappelle avec brio cet épisode désolant de l'histoire des Franco-Ontariens. [...] Les transitions entre le présent et le passé se font en douceur et plongent le lecteur au cœur des nombreux combats que John doit livrer chaque jour en plus de ceux dont il est témoin dans le passé. [...] Un petit bijou pour les Franco-Ontariens. »

Dominique Roy, Pour parler profession, septembre 2014

« La force de ce roman est justement son récit historique raconté par Florence Quesnel. Les descriptions des événements nous permettent de nous familiariser avec les valeurs de l'époque. Les conversations entre les personnages y sont réalistes et le parler de l'époque est bien rendu. Nous y ressentons les émotions des divers personnages. »

Geneviève Brisson, Lurelu, automne 2014, volume 37, no 2

« Le nouveau roman des auteurs Jean-Claude Larocque et Denis Sauvé retrace non seulement un moment important de l'histoire des Franco-Ontariens, [...] mais le fait d'une façon moderne et imaginaire. »

Alain Demers, Le Régional, Hawkesbury, 13 mars 2014 « Il est parfois difficile d’intéresser les lecteurs aux événements du passé, encore plus quand ces derniers sont peu connus. C’est pourtant le mandat que se sont donné les auteurs Jean-Claude Larocque et Denis Sauvé avec John et le Règlement 17 et je dois dire que c'est assez réussi. » Sophie Gagnon, Sophielit.ca, 25 avril 2014

Extrait du livre lu par Jean-Claude Larocque et Denis Sauvé

[embed]https://soundcloud.com/user-87288506/jean-claude-larocque-et-denis-sauve-lisent-un-extrait-de-john-et-le-reglement[/embed] [post_title] => John et le Règlement 17 [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => john-et-le-reglement-17-2 [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2015-09-23 18:34:32 [post_modified_gmt] => 2015-09-23 18:34:32 [post_content_filtered] => [post_parent] => 7 [guid] => http://zone1418.com/?page_id=1392 [menu_order] => 1 [post_type] => page [post_mime_type] => [comment_count] => 1 [filter] => raw ) [1] => stdClass Object ( [pkBook] => 3181 [strCover] => john-et-le-reglement-17.jpg [strTitleText] => John et le Règlement 17 [dtPublishDate] => 2014-01-31 05:00:00 ) ) [19] => Array ( [0] => WP_Post Object ( [ID] => 1323 [post_author] => 10 [post_date] => 2013-10-10 18:16:18 [post_date_gmt] => 2013-10-10 18:16:18 [post_content] =>

Résumé

Aîné d'une famille unie, beau bonhomme et bon joueur de football, Sébastien Tardif a un bel avenir devant lui. Mais un jour, le malheur heurte sa famille de plein fouet, après un grave accident qui plonge la mère dans un profond coma.

Sébastien et sa sœur cadette, Annie, sont confiés, par le Service de l'aide à l'enfance, à des familles d'accueil distinctes. Inquiet pour sa jeune sœur et déterminé à voir à nouveau sa famille réunie, Sébastien entamera, à pied, à la nage, en auto-stop, un long périple parsemé d'embûches, de dangers et de belles rencontres, qui le mènera d'Ottawa à Kingston, où son père est incarcéré.

Accidents, fraude, vol, poursuite, fuite, entrée par effraction, noyade... Les amateurs d'aventures seront servis à souhait par ce récit captivant.

Le mot de l'éditeur

Chérissant les valeurs de la famille, de l’entraide et de la persévérance, mais aussi de l’audace et de la débrouillardise, Pierre-Luc Bélanger illustre bien dans ce premier roman que, parfois, « la fin justifie les moyens ».

RETOURS SUR 24 HEURES DE LIBERTÉ

« En mêlant accident, fraude, vol, poursuite, fuite et entrée par effraction, l'auteur réussit à intéresser les amateurs d'aventures. Ils sont servis à souhait. »

Paul-François Sylvestre, Le Rempart, semaine du 30 avril au 6 mai 2014, p. 12
[post_title] => 24 heures de liberté [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => 24-heures-de-liberte [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2015-09-23 19:06:30 [post_modified_gmt] => 2015-09-23 19:06:30 [post_content_filtered] => [post_parent] => 7 [guid] => http://zone1418.com/?page_id=1323 [menu_order] => 0 [post_type] => page [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [1] => stdClass Object ( [pkBook] => 3103 [strCover] => 24-heures-de-liberte.jpg [strTitleText] => 24 heures de liberté [dtPublishDate] => 2013-09-30 04:00:00 ) ) [20] => Array ( [0] => WP_Post Object ( [ID] => 1190 [post_author] => 10 [post_date] => 2013-05-30 15:15:25 [post_date_gmt] => 2013-05-30 15:15:25 [post_content] =>

Finaliste, Prix littéraire LeDroit (jeunesse) 2014

Résumé

Une fois leurs études terminées, deux amies, Erika et Olivia, reviennent à Natagamau, une petite ville autochtone du Nord québécois, où elles ont passé leur enfance. Toutes deux, l’une médecin, l’autre vétérinaire, ont décidé de s’y installer et d’y ouvrir leur cabinet. Mais voilà qu’elles se retrouvent, malgré elles, témoins d’activités louches. Aidées de leur copain d’adolescence, Œil d’Aigle, qui n’a jamais quitté la région, elles seront emportées dans une suite de péripéties, où s’entremêlent cambriolages, contrebande et autres crimes.

Érika, Olivia et Œil d’Aigle parviendront-ils à résoudre ce qui se trame à Natagamau ? Et sortiront-ils indemnes de toute cette histoire ?

Le mot de l'éditeur

Passionné du Grand Nord canadien, Didier Périès propose, dans ce premier roman, une aventure palpitante qui tiendra en haleine les lectrices et les lecteurs, tout en leur faisant découvrir un territoire méconnu du Québec.

RETOURS SUR MYSTÈRES À NATAGAMAU

« L’intrigue se déroule dans une communauté et un territoire peu exploités dans la littérature. L’évolution des personnages, la complexité des liens affectifs sont tous aussi importantes que la trame policière. L’auteur, français d’origine, trace une esquisse de la culture crie. Il expose la réalité liée à ces espaces isolés et à ces populations qui tentent de conserver leur identité. » Renée Leblanc, Lurelu, hiver 2014, volume 36, no 3

« Distrayante aventure que celle vécue dans Mystères à Natagamau de Didier Périès, par deux amies d'adolescence revenues dans leur patelin, une petite ville autochtone fictive, à 140 km de Chibougamau... [...] Cette incursion dans un coin isolé du Grand Nord [...] se lit avec entrain. »

Collections, juin 2014, vol. 1, n° 4, p. 36 [post_title] => Mystères à Natagamau. Opération Clandestino [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => mysteres-a-natagamau [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2016-02-18 17:04:29 [post_modified_gmt] => 2016-02-18 17:04:29 [post_content_filtered] => [post_parent] => 7 [guid] => http://zone1418.com/?page_id=1190 [menu_order] => 0 [post_type] => page [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [1] => stdClass Object ( [pkBook] => 3009 [strCover] => mysteres-a-natagamau.jpg [strTitleText] => Mystères à Natagamau. Opération Clandestino [dtPublishDate] => 2013-06-11 04:00:00 ) ) [21] => Array ( [0] => WP_Post Object ( [ID] => 729 [post_author] => 10 [post_date] => 2012-10-17 16:31:16 [post_date_gmt] => 2012-10-17 16:31:16 [post_content] =>

Résumé

Si vous pouviez concevoir, nourrir et élever une enfant pour en faire l’arme parfaite qui mettrait fin à la guerre et au terrorisme, le feriez-vous, même au prix de briser sa vie ?

À Montréal, dans un futur proche, un savant torturé par son expérience de la guerre travaille sur un projet ultra-secret : le projet Ithuriel. Depuis sa naissance, la petite Lara a été soumise à des traitements radicaux, isolée du monde, privée de stimuli intellectuels. Elle deviendra une arme redoutable capable de court-circuiter les conflits globaux... et de conférer à son possesseur une supériorité indéniable.

Un jour, dans la Pyramide érigée au sommet du Mont-Royal, une démonstration tourne mal. Lara s’échappe dans un monde inconnu et terrifiant…

Son chemin croisera celui de Cassandre, une jeune acrobate épuisée par des performances dangereuses, d'Antoine, un activiste rejeté du nouvel ordre économique et, surtout, de Stephan, un ancien prisonnier au passé trouble.

Le mot de l'éditeur

Le projet Ithuriel combine science-fiction et critique sociale, un savant mélange qui permet à Michèle Laframboise de proposer aux jeunes un récit d’anticipation palpitant qui les fera réfléchir à ce qui les attend… en 2042 !

Retours sur Le projet Ithuriel

"Avec Le projet Ithuriel Michèle Laframboise tisse adroitement un monde qui est d’autant plus inquiétant qu’il est plausible. Avec une formation en sciences, cette auteure basée à Mississauga, en Ontario, est une des rares écrivaines qui ose faire à la fois de la science-fiction et de la critique sociale pour les adolescents."

Mireille MessierAu coeur des petits mots, CHUO 97,1, 12 novembre 2012.

"Il y avait bien longtemps que je n’avais pas lu de roman de science-fiction ou de fantasy prenant place au Québec ; quel plaisir que d’envisager un Montréal futuriste par le biais d’une aventure originale !"

Kay, Le Curio Infini, 20 novembre 2012

"Depuis son roman Mica, fille de Transyl, j’adore Michèle Laframboise, et maintenant avec Le projet Ithuriel, elle m’apparaît comme une auteure visionnaire dotée d’une immense créativité."
Valérie Tremblay, Info-Culture, 31 janvier 2013

"Ce que j’ai aussi apprécié dans le roman, ce sont les idées politiques, sociales, économiques et humaines, dans un contexte québécois qui ne fait aucun doute. On retrouve dans le roman plusieurs clins d’œil d’actualité récente ou non. Elle nous présente un futur qui n’est pas si loin de notre réalité."

Sylvain JohnsonInfo-Culture, 31 janvier 2013

"Alliant action et critique sociale, Michèle Laframboise propose au lecteur un roman d'anticipation qui amène de riches réflexions qui font échos à des problématiques actuelles. Roman résistant, roman de combat, [l'auteure] offre une lecture stimulante."

Alice LiénardCollections, novembre 2015, vol. 2, n° 6, p. 50

Extrait du livre, lu par Michèle Laframboise

[embed]https://soundcloud.com/user-87288506/michele-laframboise-lit-un-extrait-du-projet-ithuriel[/embed] [post_title] => Le projet Ithuriel [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => le-projet-ithuriel [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2015-11-25 20:43:15 [post_modified_gmt] => 2015-11-25 20:43:15 [post_content_filtered] => [post_parent] => 7 [guid] => http://zone1418.com/?page_id=729 [menu_order] => 0 [post_type] => page [post_mime_type] => [comment_count] => 8 [filter] => raw ) [1] => stdClass Object ( [pkBook] => 2794 [strCover] => le-projet-ithuriel.jpg [strTitleText] => Le projet Ithuriel [dtPublishDate] => 2012-10-18 04:00:00 ) ) [22] => Array ( [0] => WP_Post Object ( [ID] => 372 [post_author] => 1 [post_date] => 2012-02-15 19:47:32 [post_date_gmt] => 2012-02-15 19:47:32 [post_content] =>

Résumé

Culotte et redingote au 21e siècle est la suite directe de iPod et minijupe au 18e siècle. Après leur rencontre improbable à Paris en 1767, à l’aube de la Révolution française, Sophie et François, comte de Besanceau, sont téléportés au 21e siècle dans un laboratoire en Californie. Retenus prisonniers par des scientifiques soucieux d’étudier ces deux étranges phénomènes, ils parviennent à se libérer. S’engage alors une course-poursuite qui les ramènera à Paris, chez les descendants de François, afin d’échapper aux agents de la CIA qui les talonnent...

Le mot de l'éditeur

Poursuivant l'aventure d'iPod et minijupe au 18e siècle, Louise Royer révèle ici les dessous d'une opération scientifique secrète, dont sont accidentellement victimes deux jeunes amoureux que deux cents ans séparent.

Retours sur Culotte et redingote au 21e siècle

"Une lecture distrayante et pleine de péripéties."

Louise Melançon, Contes de faits, CKRL 89,1, 28 avril 2012

"Un roman donc très intéressant, que j'ai vraiment eu beaucoup de plaisir à lire. L'histoire est fantaisiste, amusante, pleine de rebondissements. La narration est très visuelle et je ne peux m'empêcher de trouver que les deux livres de Louise Royer auraient beaucoup de potentiel pour une adaptation au cinéma.

Culotte et redingote au 21e siècle est donc une suite très divertissante. Tout égoïstement, j'espère qu'il y aura d'autres tomes. La phrase finale du roman pourrait laisser penser que peut-être, l'auteure aurait une suite en tête ? Je nous le souhaite !"

Geveviève Bolduc, La Bibliothèque d'Allie, 9 mars 2012

"Je me suis de nouveau laissée prendre au jeu. La suite des aventures de Sophie m’intriguait et j’ai été bien servie avec ce deuxième livre rempli d’actions et de revirements [...]"

Sophie Gagnon, Sophielit.ca, 28 mars 2012.

Extrait du livre lu par Louise Royer

[embed]https://soundcloud.com/user-87288506/louise-royer-lit-des-extraits-de-ses-romans[/embed] [post_title] => Culotte et redingote au 21e siècle [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => culotte-et-redingote-au-21e-siecle [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2015-09-23 18:39:13 [post_modified_gmt] => 2015-09-23 18:39:13 [post_content_filtered] => [post_parent] => 7 [guid] => http://1418.avoslivres.ca/ [menu_order] => 0 [post_type] => page [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [1] => stdClass Object ( [pkBook] => 2543 [strCover] => culotte-et-redingote-au-21e-siecle.jpg [strTitleText] => Culotte et redingote au 21e siècle [dtPublishDate] => 2012-02-13 05:00:00 ) ) [23] => Array ( [0] => WP_Post Object ( [ID] => 43 [post_author] => 1 [post_date] => 2011-12-21 17:08:51 [post_date_gmt] => 2011-12-21 17:08:51 [post_content] =>

Prix des lecteurs 15-18 ans Radio-Canada et Centre Fora 2008

Résumé

À Chesterville, deux adolescents meurent dans des conditions étranges suite à l’incendie de leur voiture. Un fanatique religieux se nommant lui-même le Saigneur implore le journal local : « Arrêtez-moi, avant que je recommence ». Une supplication qui prend tout son sens à mesure que le Saigneur continue de sévir. Face à ce tueur fou, l’enquêteur Roméo Dubuc se dresse pour tenter d’éviter un sacrifice ultime annoncé et qui ne saurait tarder…

Le mot de l'éditeur

Une véritable partie d'échecs qui se joue entre un tueur en série et la police régionale. Intrigue menée à fond de train, suspense soutenu, les fausses pistes et les cadavres s'accumulent.

Retours sur Ainsi parle le Saigneur

"[...] Claude Forand manie remarquablement bien l'art du dialogue et sait cadencer les rebondissements de son histoire tout en évitant les écueils usuels. À lire si vous êtes amateur du genre [...]"

Suzanne Desjardins, Nuit blanche, le magazine du livre, n°106, printemps 2007, p.80.

"Récit policier, Ainsi parle le Saigneur impressionne par le nombre considérable de suspects qui s'accumulent après chaque meurtre. Tout comme les enquêteurs et les citoyens de Chesterville, on reste impuissant devant tant d'atrocité, sentiment qui se décuple à mesure que grandit notre paranoïa. […] Après avoir poussé un soupir de soulagement, pensant que l'enquête tirait à sa fin, on replonge à nouveau dans l'horreur. Un seul petit paragraphe suffit à souffler au vent le château de cartes de nos certitudes."

Ariane Ouimet, Québec français, n°148, hiver 2008, p. 13

"Dans son plus récent roman, Ainsi parle le Saigneur, Claude Forand ne cède pas à la tentation d'écrire un autre roman sur fond de terrorisme. Il choisit plutôt de mettre en scène une violence plus « personnalisée » : les victimes sont apparemment tuées par un justicier pour expier leurs fautes. L'intrigue est bien menée : un fanatique religieux prend sur lui de punir les pécheurs."

Lucie Hotte, Nuit blanche, printemps 2007

"Le polar étant un genre quasi absent de la littérature franco-ontarienne, Claude Forand pourrait bien faire sa marque avec son tout dernier roman. [Il] vous garde en haleine de la première à la dernière page, sans compter que l'écriture est tantôt saccadée, tantôt colorée, toujours soignée."

Paul-François Sylvestre, L'Express de Toronto, semaine du 13 au 19 juin 2006

[post_title] => Ainsi parle le Saigneur [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => ainsi-parle-le-saigneur [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2015-01-23 20:50:28 [post_modified_gmt] => 2015-01-23 20:50:28 [post_content_filtered] => [post_parent] => 7 [guid] => http://1418.avoslivres.ca/ [menu_order] => 0 [post_type] => page [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [1] => stdClass Object ( [pkBook] => 1821 [strCover] => ainsi-parle-le-saigneur-14-18.jpg [strTitleText] => Ainsi parle le Saigneur 14/18 [dtPublishDate] => 2007-09-13 04:00:00 ) ) [24] => Array ( [0] => WP_Post Object ( [ID] => 41 [post_author] => 1 [post_date] => 2011-12-21 17:08:28 [post_date_gmt] => 2011-12-21 17:08:28 [post_content] =>

Résumé

Que feriez-vous si, en ouvrant le coffre d’une voiture, vous y découvriez... un cadavre ?

Que feriez-vous si vous appreniez que les hommes tatoués qui rénovent la maison de vos parents... sont d’anciens criminels ?

Que feriez-vous si on vous donnait l’occasion d’assister... à vos propres funérailles ?

Certains n’hésitent pas à franchir un seuil au-delà duquel la vie, ou parfois la mort, prend une tournure imprévue… Les personnages de ce recueil, le tueur professionnel, le voleur inexpérimenté, le justicier, le détraqué ou le fauché, ne connaissent pas cette limite et plongent tête première dans ce genre de situations toutes plus cocasses les unes que les autres.

Le mot de l'éditeur

Après son grand succès, Ainsi parle le saigneur (Prix des lecteurs 15-18 ans Radio-Canada et Centre FORA 2008), Claude Forand propose ici treize nouvelles qui plairont aux amateurs d'histoires drôles et insolites.

Retours sur On fait quoi avec le cadavre ?

"Un tueur à gages devenu sensible au sort de ses victimes finit par tuer un ami de longue date. Deux voleurs d'autos connaissent une fin tragique quand l'acheteur découvre un cadavre dans le coffre. Convié par une psychiatre à une soirée mondaine, un couple naïf découvre trop tard que ses prestigieux invités sont des malades mentaux. Voilà qui résume trois des treize nouvelles, originales par le fond et la forme, qu'offre ce recueil aux amateurs d'énigmes policières.

La plupart de ces délicieux textes courts commencent d'une manière anodine, mais d'emblée captivante. Les acteurs principaux sont des tueurs, des voleurs, des vieilles personnes apparemment naïves, des chefs de bande, des victimes. Quelques lignes bien senties suffisent pour leur donner vie. Les intrigues, plus insolites les unes que les autres, se déroulent dans des lieux et des milieux familiers.

À travers une variété de thèmes, de narrateurs et de situations saugrenues, l'auteur propose un divertissement instructif à qui s'intéresse à développer une technique d'écriture efficace et à l'art de boucler un récit par une chute ingénieuse. Un humour fin assaisonne ces divers plats d'une sauce piquante de surprises."

Michel-Ernest Clément, Lurelu, automne 2009, volume 32, n°2, p. 63.

[post_title] => On fait quoi avec le cadavre [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => on-fait-quoi-avec-le-cadavre [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2014-09-25 14:37:52 [post_modified_gmt] => 2014-09-25 14:37:52 [post_content_filtered] => [post_parent] => 7 [guid] => http://1418.avoslivres.ca/ [menu_order] => 0 [post_type] => page [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [1] => stdClass Object ( [pkBook] => 2138 [strCover] => on-fait-quoi-avec-le-cadavre.jpg [strTitleText] => On fait quoi avec le cadavre? [dtPublishDate] => 2009-03-23 04:00:00 ) ) [25] => Array ( [0] => WP_Post Object ( [ID] => 39 [post_author] => 1 [post_date] => 2011-12-21 17:08:14 [post_date_gmt] => 2011-12-21 17:08:14 [post_content] =>

Finaliste au Prix du livre d’enfant Trillium 2010 et Finaliste au Prix littéraire Le Droit – Jeunesse 2010

Résumé

En 1608, Étienne Brûlé, âgé d’à peine 15 ans, embarque à Honfleur, en France, sur un navire, le Don de Dieu, avec à son bord nul autre que Samuel de Champlain. Destination : la Nouvelle-France. Très tôt, il deviendra le « fils spirituel » du célèbre explorateur. Étienne livrera bataille à ses côtés et l’impressionnera au point où Champlain lui confiera la délicate mission de rester tout un hiver auprès des Montagnais. Le jeune aventurier se liera d’amitié avec eux, apprendra leur langue, rencontrera la belle Shaîna, sera témoin de tortures et combattra les « Yroquois ».

Le mot de l'éditeur

En ce 400e anniversaire de la présence française en Ontario, Jean-Claude Larocque et Denis Sauvé présentent ici le premier volume d'une série de trois récits captivants sur les péripéties et les divers exploits d'Étienne Brûlé, ce véritable héros canadien-français, surnommé à juste titre le "Champlain de l'Ontario".

Retours sur Étienne Brûlé. Le fils de Champlain

"Le lecteur suit Étienne dans ses découvertes en même temps qu'il explore graduellement la consistance de son tempérament, son échelle des valeurs et l'importance de son apport dans l'entreprise audacieuse du fondateur de Québec.

Les auteurs usent d'une approche dynamique de l'Histoire que l'on souhaiterait toujours aussi habilement romancée dans une même perspective d'exactitude et de convivialité."

Michel-Ernest Clément, Lurelu, vol. 33, n°1, printemps-été 2010, p. 72.

"En ce 400e anniversaire de la présence française en Ontario, Jean-Claude Larocque et Denis Sauvé livrent ici le premier d'une série de trois récits captivants sur les péripéties et les exploits d'Étienne Brûlé, ce véritable héros canadien-français, surnommé à juste titre le « Champlain de l'Ontario ».

Leur roman est un livre que tous les élèves franco-ontariens devraient lire [...]"

Paul-François Sylvestre, L'Express, semaine du 23 au 29 mars 2010, p. 7

[post_title] => Étienne Brûlé. Le fils de Champlain (Tome 1) [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => etienne-brule-le-fils-de-champlain-tome-1 [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2015-01-23 20:52:19 [post_modified_gmt] => 2015-01-23 20:52:19 [post_content_filtered] => [post_parent] => 7 [guid] => http://1418.avoslivres.ca/ [menu_order] => 1 [post_type] => page [post_mime_type] => [comment_count] => 2 [filter] => raw ) [1] => stdClass Object ( [pkBook] => 2100 [strCover] => etienne-brule-le-fils-de-champlain-tome-1.jpg [strTitleText] => Étienne Brûlé. Le fils de Champlain (Tome 1) [dtPublishDate] => 2010-01-24 05:00:00 ) ) [26] => Array ( [0] => WP_Post Object ( [ID] => 37 [post_author] => 1 [post_date] => 2011-12-21 17:07:46 [post_date_gmt] => 2011-12-21 17:07:46 [post_content] =>

Prix du livre d’enfant Trillium 2010

Résumé

Toronto, septembre 1916. Napoléon Bouvier, jeune boxeur franco-ontarien, décide de partir rejoindre les rangs de l’armée canadienne en Europe. Rapatrié à cause de ses blessures, il revient du front, incertain de son avenir dans sa ville natale où règne un climat francophobe. Pire que tout, il ne s’attendait pas à affronter, dès son retour, un nouveau combat face à un ennemi impitoyable et invisible : la grippe espagnole. Ce fléau, qui touche plus de 50 000 personnes au Canada, fait revivre à Napoléon l’enfer du front… Le soldat Bouvier pourra-t-il gagner cette première guerre de Toronto, et si oui, à quel prix ?

Le mot de l'éditeur

Daniel Marchildon propose ici un récit historique enlevant, habilement construit autour de deux événements tragiques qui ont marqué la ville de Toronto et le pays tout entier.

Retours sur La première guerre de Toronto

"Bien que paru dans la collection 14/18, ce récit historique intéressera un public de tous âges. Napoléon et Julie ont tous deux des personnalités combatives, si jeunes et pourtant d'une maturité évoluant en accéléré étant donné les événements historiques malheureux surgissant au cours de ces trois années consécutives. Daniel Marchildon possède un vrai talent pour raconter avec émotion et justesse des vies incarnées à fond. Et tout cela toujours bien documenté sans jamais pour autant souffrir de lourdeur didactique. À lire assurément."

Andrée Lacelle, Au cœur des mots, février 2011.

"Une excellente lecture, en raison de l'écriture vivante, du vocabulaire riche et précis et des personnages bien travaillés."

Gina Létourneau, Lurelu, Vol. 33, n° 3, hiver 2011 p. 56.

Extrait du livre lu par Daniel Marchildon

[embed]https://soundcloud.com/user-87288506/daniel-marchildon-lit-un-extrait-de-la-premiere-guerre-de-toronto[/embed] [post_title] => La première guerre de Toronto [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => la-premiere-guerre-de-toronto [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2015-09-23 18:31:52 [post_modified_gmt] => 2015-09-23 18:31:52 [post_content_filtered] => [post_parent] => 7 [guid] => http://1418.avoslivres.ca/ [menu_order] => 0 [post_type] => page [post_mime_type] => [comment_count] => 1 [filter] => raw ) [1] => stdClass Object ( [pkBook] => 2173 [strCover] => la-premiere-guerre-de-toronto.jpg [strTitleText] => La première guerre de Toronto [dtPublishDate] => 2010-08-15 04:00:00 ) ) [27] => Array ( [0] => WP_Post Object ( [ID] => 34 [post_author] => 1 [post_date] => 2011-12-21 17:03:18 [post_date_gmt] => 2011-12-21 17:03:18 [post_content] =>

Résumé

En 1610, Étienne Brûlé, alors âgé de 17 ans, se retrouve chez les Hurons. Pour survivre, il n'aura d'autre choix que de devenir un des leurs. Très tôt, il adoptera leur façon de vivre et maîtrisera leur langue, au point de mériter le titre de « fils des Hurons ». La métamorphose sera telle que Champlain le reconnaîtra à peine, en 1611, à son retour dans la jeune colonie. Chargé de guider son capitaine en Huronie, Étienne organisera une grande expédition de guerre contre les « Iroquois ». Sa mission : rassembler les guerriers du peuple andaste vivant au sud du lac Ontario et rejoindre Champlain, accompagné des Hurons. Ce rendez-vous réservera bien des surprises….

Le mot de l'éditeur

En ce 400e anniversaire de la présence française en Ontario, Jean-Claude Larocque et Denis Sauvé présentent ici le deuxième volume d'une série de trois récits captivants sur les péripéties et les divers exploits d'Étienne Brûlé, ce véritable héros canadien-français, surnommé à juste titre le "Champlain de l'Ontario".

Retours sur Étienne Brûlé. Le fils des Hurons

"En lui faisant vivre de captivantes péripéties et de dangereux exploits, Larocque et Sauvé font d'Étienne Brûlé un véritable héros canadien-français, surnommé à juste titre le « Champlain de l'Ontario. »"

Paul-François Sylvestre, L'Express, semaine du 8 au 14 février 2011

"Comme les autres titres de la collection « 14/18 », ce livre a une très belle facture visuelle et une couverture attirante. Ce roman d'aventures bien ancré dans la réalité historique de notre pays est enlevant et soutient l'intérêt du lecteur sans faillir. Il est clair qu'en plus de mieux faire connaître celui qui est considéré comme le premier héros canadien-français, cette série vise à amener les garçons à lire. On souhaite qu'elle séduiera effectivement le public visé, qui y trouvera amplement son compte."

Gina Létourneau, Lurelu, vol. 34, no 1, printemps-été 2011, p. 50

[post_title] => Étienne Brûlé. Le fils des Hurons (Tome 2) [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => closed [post_password] => [post_name] => etienne-brule-le-fils-des-hurons-tome-2 [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2015-01-23 20:54:04 [post_modified_gmt] => 2015-01-23 20:54:04 [post_content_filtered] => [post_parent] => 7 [guid] => http://1418.avoslivres.ca/ [menu_order] => 2 [post_type] => page [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [1] => stdClass Object ( [pkBook] => 2179 [strCover] => etienne-brule-le-fils-des-hurons-tome-2.jpg [strTitleText] => Étienne Brûlé. Le fils des Hurons (Tome 2) [dtPublishDate] => 2010-10-14 04:00:00 ) ) [28] => Array ( [0] => WP_Post Object ( [ID] => 31 [post_author] => 1 [post_date] => 2011-12-21 17:01:48 [post_date_gmt] => 2011-12-21 17:01:48 [post_content] =>

2ème position au Palmarès Communication-Jeunesse 2012-2013

Résumé

L'intrigue de iPod et minijupe au 18e siècle se situe d'abord dans un voyage dans le temps. Un soir, Sophie revient de ses cours à l'Université, quand elle est soudainement éblouie par une lumière intense. Prise de vertige, et sans trop savoir pourquoi ni comment, elle se retrouve en plein cœur de Paris... en l'an 1767 ! Se retrouvant dans un monde dont elle ignore les us et coutumes, elle devient rapidement la cible des curiosités, notamment du comte de Besanceau. Face à l'enquête menée par ce beau comte, Sophie passe progressivement de l'amusement à l'inquiétude en prenant conscience des conséquences que pourrait avoir la révélation de sa véritable identité...

Le mot de l'éditeur

Dans cette aventure pleine de rebondissements, révisant avec humour l'époque des romans de cape et d'épée, Louise Royer allie ses deux passions, l'histoire et la science, pour le plus grand plaisir des lectrices et des lecteurs.

Retours sur iPod et minijupe au 18e siècle

"Avec ce premier roman destiné à un jeune public puisque publié dans la collection 14/18 des Éditions David, Louise Royer démontre hors de tout doute que le passé n'est pas nécessairement ennuyant pour des lecteurs ados. Au contraire, il est tour à tour rafraîchissant, croustillant et même drôle."

Paul-François Sylvestre, Le Métropolitain, 7 Juillet 2011

"L'intrigue amoureuse pimente évidemment la lecture, avec ses élans d'orgueil qui rappellent Jane Austen, mais ce qui séduit encore plus, à mon avis, c'est l'habileté avec laquelle l'auteure met en relief le choc des cultures, qui fait comprendre le chemin parcouru depuis près de 250 ans, particulièrement aux plans social et politique. [...] De facture agréable, ce premier roman de Louise Royer est réussi. Il apporte finement une leçon qu'on a tendance à oublier : ce qu'on tient aujourd'hui pour acquis n'a pas toujours été."

Isabelle L'Italien-Savard, Québec français, n° 162, été 2011, p. 9

"C’est un livre pour les 14 ans et plus, qui s’intègre à merveille dans le curriculum de français pour la filière théorique et qui donne envie de lire le prochain livre : Culotte et redingote au 21e siècle."

Dominique Roy, Pour parler profession, juin 2012, p. 41

"Romanesque à souhait, amusant et très divertissant, le roman de Louise Royer se lit d'une traite. J'ai passé de belles heures de plaisir à suivre Sophie et ses péripéties sur le vieux continent."

Geneviève Bolduc, La bibliothéque d'Allie, avril 2011.

"Le roman est écrit dans une langue soutenue et accessible. Il m’a habitée des jours durant. J’ai littéralement adoré ! [...] Si les enseignants de mes filles passent par ici et qu’ils voudraient bien mettre iPod et minijupe au 18e siècle au programme, je leur saurais gré. Je leur offre même la bière en échange de ce valeureux service !"

Danielle VervilleCoup de pouce, février 2013. « Louise Royer réussit à entraîner le lecteur dans une histoire alliant aventure, sciences et amour, ainsi qu'à rendre attachants ses personnages. » Valérie Lessard, LeDroit, édition week-end du samedi 26 mars 2011, p. A14 « Les ados risquent d'y plonger tête première. » Guillaume Moffet, Voir Gatineau-Ottawa, édition du 10 mars 2011, p. 4 « J'ai tripé à lire ce livre-là ! [...] Ça se dévore ! » Ève Christian, Désautels, SRC Radio, 25 avril 2011 [post_title] => iPod et minijupe au 18e siècle [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => ipod-et-minijupe-au-18e-siecle [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2015-01-23 20:55:17 [post_modified_gmt] => 2015-01-23 20:55:17 [post_content_filtered] => [post_parent] => 7 [guid] => http://1418.avoslivres.ca/ [menu_order] => 0 [post_type] => page [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [1] => stdClass Object ( [pkBook] => 2258 [strCover] => ipod-et-minijupe-au-18e-siecle.jpg [strTitleText] => iPod et minijupe au 18e siècle [dtPublishDate] => 2011-02-20 05:00:00 ) ) [29] => Array ( [0] => WP_Post Object ( [ID] => 27 [post_author] => 1 [post_date] => 2011-12-21 17:00:58 [post_date_gmt] => 2011-12-21 17:00:58 [post_content] =>

Prix du livre d'enfant Trillium 2013

Résumé

Le nouveau roman policier de Claude Forand, Un moine trop bavard, se situe dans la petite communauté du monastère du Précieux-Sang située à Chesterville. Le frère Adrien est retrouvé mort dans la grange… un crucifix enfoncé dans la gorge. Un meurtre que va tenter de résoudre le Sergent Roméo Dubuc. Mais une enquête à Chesterville n’est jamais simple, et celle-là n’échappe pas à la règle. Au fil de l’enquête, les pistes se multiplient dans un monastère où l’adage « l’habit ne fait pas le moine » prend tout son sens...

Le mot de l'éditeur

Après Le cri du chat (Triptyque, 1999) et Ainsi parle le Saigneur (Les Éditions David, 2006), Claude Forand met en scène dans un nouveau roman policier les péripéties de Roméo Dubuc et de son éternel comparse Lucien Langlois (dit "Lulu"). Un moine trop bavard est une aventure teintée d'humour et de finesse qui saura plaire aux jeunes et aux moins jeunes, car il est en mesure de combler tous les amateurs d'intrigues à suspense bien ficelées.

Retours sur Un moine trop bavard

"Personnellement, j'ai bien aimé l'intrigue et les indices parsemés dans le roman. D'ailleurs, à la façon d'un Colombo, Roméo Dubuc dévoile à la fin ceux qui l'ont mis sur la piste du coupable tout au long du récit et je me suis dit : Ah oui, j'aurais pu voir... Les deux policiers sont aussi sympathiques et certaines répliques m'ont bien fait rire bien que je me sois difficilement identifiée à leur réalité de vieux garçons. Finalement, je dois dire que les personnages secondaires sont divertissants à souhait et apportent une belle couleur au suspens."

Sophie GagnonSophielit.ca, 24 octobre 2011.

"Un moine trop bavard est un joli méli-mélo d’indices, de calculs, de romances et de médisances [...]. Cette nouvelle aventure policière saura plaire aux jeunes et moins jeunes amateurs d’intrigues complexes."

Paul-François Sylvestre, L'Express, semaine du 31 janvier au 6 février 201

"J'ai adoré ce roman policier, que je recommande chaleureusement à tout lecteur de 14 à 99 ans !

Claude Forand nous sert une histoire palpitante au cœur du monastère du Précieux-Sang à Chesterville, au Québec. Le frère Adrien, gourmand impénitent, s'est réfugié dans la grange du monastère pour y déguster le résultat de son larcin nocturne dans les cuisines. Interrompu dans son en-cas, il est retrouvé le lendemain poignardé et... un crucifix enfoncé dans la gorge.

Le sergent Roméo Dubuc va mener une enquête rigoureuse, qui mettra à mal sa conception des hommes de Dieu. Parfait du début à la fin, ce roman policier va vous tenir en haleine jusqu'à la dernière page."

Marie-Pierre Laëns, « Nos libraires s'emballent », Librairie Pantoute

« Claude Forand n'en est pas à ses premières armes en matière de romans policiers et son dernier-né est réussi. On s'attache d'emblée au sergent Dubuc qui n'est ni un superflic ni un détective de génie, mais simplement un enquêteur tout ce qu'il y a de plus humain qui tente de faire son boulot en donnant un sens nouveau à sa vie personnelle. »

Rhéa Dufresne, Lurelu, Vol. 35, n° 1, printemps-été 2012, p. 44

[post_title] => Un moine trop bavard [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => un-moine-trop-bavard-roman-policier [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2015-01-06 16:24:00 [post_modified_gmt] => 2015-01-06 16:24:00 [post_content_filtered] => [post_parent] => 7 [guid] => http://1418.avoslivres.ca/ [menu_order] => 0 [post_type] => page [post_mime_type] => [comment_count] => 1 [filter] => raw ) [1] => stdClass Object ( [pkBook] => 2436 [strCover] => un-moine-trop-bavard.jpg [strTitleText] => Un moine trop bavard [dtPublishDate] => 2011-10-10 04:00:00 ) ) [30] => Array ( [0] => WP_Post Object ( [ID] => 25 [post_author] => 1 [post_date] => 2011-12-21 17:00:14 [post_date_gmt] => 2011-12-21 17:00:14 [post_content] =>

Résumé

Après s’être établi au pays des Hurons et avoir préparé avec eux l’expédition de Champlain contre les « Yroquois », Étienne Brûlé poursuit son aventure en faisant de nouvelles explorations. Malheureusement, la présence des missionnaires auprès des Hurons vient brouiller les cartes. Ce troisième tome nous entraîne à travers les conflits que l’aventurier connaîtra non seulement avec les autorités de la Nouvelle-France et avec les Anglais, mais également avec ses meilleurs amis, les Hurons. Il nous révèle, aussi, la fin tragique que le destin lui a réservée.

Le mot de l'éditeur

En ce 400e anniversaire de la présence française en Ontario, Jean-Claude Larocque et Denis Sauvé présentent ici le troisième volume d'une série de trois récits captivants sur les péripéties et les divers exploits d'Étienne Brûlé, ce véritable héros canadien-français, surnommé à juste titre le "Champlain de l'Ontario".

Retours sur Étienne Brûlé. Le fils sacrifié

"L'odyssée aura donné une merveilleuse incursion dans le passé, notre passé, si mal connu. Le point de vue amérindien y est présenté de façon si vivante qu'on se prend à vouloir relire nos manuels d'histoire, question de comparer..."

Suzanne Teasdale, Lurelu, Vol. 35, n° 1, printemps-été 2012, p. 47

"Écrit pour un public adolescent, l’œuvre repose toutefois sur une mine de données historiques qui sauront pallier les lacunes de bien des adultes. Le rythme est rapide, l'action prépondérante et c'est un monde méconnu qui est proposé page après page."

Chantal Quirion, Francopresse.ca, 7 novembre 2011

"Ce troisième tome nous entraîne à travers les conflits que le jeune aventurier français connaîtra non seulement avec les autorités de la Nouvelle-France et les Anglais, mais également avec ses meilleurs amis, les Hurons.

Pendant vingt ans, soit de 1612 à 1632, Étienne Brûlé a mangé avec les Hurons, a chassé avec eux, a habité avec eux, a épousé l’une des leurs et a partagé tout avec eux."

Paul-François Sylvestre, L’Express, Semaine du 21 février au 27 février 2012 [post_title] => Étienne Brûlé. Le fils sacrifié (Tome 3) [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => closed [post_password] => [post_name] => etienne-brule-le-fils-sacrifie-tome-3 [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2014-10-29 20:43:10 [post_modified_gmt] => 2014-10-29 20:43:10 [post_content_filtered] => [post_parent] => 7 [guid] => http://1418.avoslivres.ca/ [menu_order] => 3 [post_type] => page [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [1] => stdClass Object ( [pkBook] => 2448 [strCover] => etienne-brule-le-fils-sacrifie-tome-3.jpg [strTitleText] => Étienne Brûlé. Le fils sacrifié (Tome 3) [dtPublishDate] => 2011-11-01 04:00:00 ) ) )