Étienne Brûlé. Le fils sacrifié (Tome 3)

Étienne Brûlé. Le fils sacrifié (Tome 3)

Jean-Claude Larocque, Denis Sauvé Date de parution: novembre 2011 ISBN : 978-2-89597-205-1 Prix : 14.95 $
Feuilleter ce livre
Livre papier
Livre numérique

Résumé

Après s’être établi au pays des Hurons et avoir préparé avec eux l’expédition de Champlain contre les « Yroquois », Étienne Brûlé poursuit son aventure en faisant de nouvelles explorations. Malheureusement, la présence des missionnaires auprès des Hurons vient brouiller les cartes. Ce troisième tome nous entraîne à travers les conflits que l’aventurier connaîtra non seulement avec les autorités de la Nouvelle-France et avec les Anglais, mais également avec ses meilleurs amis, les Hurons. Il nous révèle, aussi, la fin tragique que le destin lui a réservée.

Le mot de l’éditeur

En ce 400e anniversaire de la présence française en Ontario, Jean-Claude Larocque et Denis Sauvé présentent ici le troisième volume d’une série de trois récits captivants sur les péripéties et les divers exploits d’Étienne Brûlé, ce véritable héros canadien-français, surnommé à juste titre le « Champlain de l’Ontario ».

Retours sur Étienne Brûlé. Le fils sacrifié

« L’odyssée aura donné une merveilleuse incursion dans le passé, notre passé, si mal connu. Le point de vue amérindien y est présenté de façon si vivante qu’on se prend à vouloir relire nos manuels d’histoire, question de comparer… »

Suzanne Teasdale, Lurelu, Vol. 35, n° 1, printemps-été 2012, p. 47

« Écrit pour un public adolescent, l’œuvre repose toutefois sur une mine de données historiques qui sauront pallier les lacunes de bien des adultes. Le rythme est rapide, l’action prépondérante et c’est un monde méconnu qui est proposé page après page. »

Chantal Quirion, Francopresse.ca, 7 novembre 2011

« Ce troisième tome nous entraîne à travers les conflits que le jeune aventurier français connaîtra non seulement avec les autorités de la Nouvelle-France et les Anglais, mais également avec ses meilleurs amis, les Hurons.

Pendant vingt ans, soit de 1612 à 1632, Étienne Brûlé a mangé avec les Hurons, a chassé avec eux, a habité avec eux, a épousé l’une des leurs et a partagé tout avec eux. »

Paul-François Sylvestre, L’Express, Semaine du 21 février au 27 février 2012

Extraits

Le frère Sagard, qui faisait preuve de naïveté, n’avait pas compris la grande générosité des Amérindiens. Il devait s’adapter à leur mode de vie et non l’inverse. Cela allait exiger de grands efforts de la part du missionnaire. Ignorant tout de leur culture, il les considérait comme des êtres inférieurs. (p. 59)

Au fil de ses visites à Carhagouha, le missionnaire se rendit compte que ce peuple avait une solide organisation sociale. Il demeura quelques jours dans une maison longue, où habitaient plusieurs familles. Il fut fasciné par la bonne entente qui y régnait. Au beau milieu de la nuit, il eut la surprise de sa vie quand, ouvrant l’oeil, il reconnut une jeune Huronne couchée à ses côtés, se collant à lui, en costume d’Ève. Horrifié, il cria si fort qu’il réveilla tout le monde. (p. 67)

— Je ne te demande pas ton avis, Étienne. C’est un ordre ! Je commande ici et, si tu refuses, je prendrai personnellement les mesures nécessaires pour que ta charge de truchement et ton privilège de faire la traite te soient retirés. (p. 90)

Et le premier coup de canon retentit. La bataille était commencée. La flotte française se défendit vaillamment, les navires se serrant les uns contre les autres. Les Anglais tiraient sans cesse. C’était étourdissant. Les coups de canon pleuvaient de partout sans vraiment atteindre leur but. On tirait de part et d’autre. (p. 125)

Qu'as-tu pensé de ce livre ?