John et le Règlement 17

John et le Règlement 17

Jean-Claude Larocque, Denis Sauvé Genre: Date de parution: janvier 2014 ISBN : 978-2-89597-387-4 Prix : 14.95 $
Feuilleter ce livre
Livre papier
Livre numérique

Prix de la Toronto French School 2014

Résumé

En 1912, le gouvernement de l’Ontario adopte le Règlement 17 qui proscrit l’enseignement du français dans les écoles de la province. Cent ans plus tard, grâce à un mystérieux coffret que lui lègue son grand-père, un adolescent exhume bien malgré lui cet épisode déterminant dans l’histoire récente des Franco-Ontariens.

Transporté dans le temps, en compagnie de Pépère et de l’enseignante Florence Quesnel, John sera témoin des moments marquants de cette lutte pour les droits des francophones. On revivra avec lui l’application du Règlement 17 dans le petit village de Green Valley jusqu’au combat épique qui a mené à la fondation de l’école libre du Sacré-Cœur.

Le mot de l’éditeur

Après le succès de leur trilogie sur Étienne Brûlé, Jean- Claude Larocque et Denis Sauvé nous présentent un récit identitaire, où un jeune d’aujourd’hui voit sa vie transformée par la découverte de ses racines et la prise de conscience de sa langue.

RETOURS SUR JOHN ET LE RÈGLEMENT 17

« Le roman rappelle avec brio cet épisode désolant de l’histoire des Franco-Ontariens. […] Les transitions entre le présent et le passé se font en douceur et plongent le lecteur au cœur des nombreux combats que John doit livrer chaque jour en plus de ceux dont il est témoin dans le passé. […] Un petit bijou pour les Franco-Ontariens. »

Dominique Roy, Pour parler profession, septembre 2014

« La force de ce roman est justement son récit historique raconté par Florence Quesnel. Les descriptions des événements nous permettent de nous familiariser avec les valeurs de l’époque. Les conversations entre les personnages y sont réalistes et le parler de l’époque est bien rendu. Nous y ressentons les émotions des divers personnages. »

Geneviève Brisson, Lurelu, automne 2014, volume 37, no 2

« Le nouveau roman des auteurs Jean-Claude Larocque et Denis Sauvé retrace non seulement un moment important de l’histoire des Franco-Ontariens, […] mais le fait d’une façon moderne et imaginaire. »

Alain Demers, Le Régional, Hawkesbury, 13 mars 2014

« Il est parfois difficile d’intéresser les lecteurs aux événements du passé, encore plus quand ces derniers sont peu connus. C’est pourtant le mandat que se sont donné les auteurs Jean-Claude Larocque et Denis Sauvé avec John et le Règlement 17 et je dois dire que c’est assez réussi. »

Sophie Gagnon, Sophielit.ca, 25 avril 2014

Extrait du livre lu par Jean-Claude Larocque et Denis Sauvé

Extraits

Curieusement, les gens semblent irréels, mais sympathiques, enfin, presque tous. Parmi eux, une figure domine les autres ; je vois le spectre de Pépère. Oui, oui, mon Pépère, celui qui est mort le 5 avril dernier. Celui que j’ai vu dans son cercueil. Celui que j’ai vu descendre dans la terre, puisque l’hiver a été doux cette année. (p.55)

— Le 25 juin 1912… L’usage du français comme langue d’instruction ne devra en aucun cas dépasser la première classe. En plus, seulement si l’inspecteur le permet pour la première classe. Après, tout se fera en anglais… Un long silence plana, avant que j’ajoute calmement : — Les inspecteurs d’école sont tous Anglais. Il est clair qu’ils vont complètement bannir le français pour nos enfants. (p.80)

— C’est quoi des Orangistes, Pépère ? — Ce sont des racistes, des protestants. Ils sont sur notre cas à nous, les catholiques, et ça, depuis plus de cent ans. Ils voudraient tous voir le français et la religion catholique disparaître. Ma famille et moi, on les a combattus toute notre vie. J’pensais que ce temps-là était derrière nous. Ben non ! Ils sont encore là ! Ç’a l’air que les préjugés contre nous ne disparaîtront jamais. Ils ne comprennent rien. Plus ça change, plus c’est pareil ! Toi, John, t’es chanceux ! T’as pas à te battre pour apprendre le français à l’école. T’as sûrement entendu parler du Règlement 17 dans tes cours d’histoire ? (p.15)

Qu'as-tu pensé de ce livre ?